Qu’est ce que le reiki ?

Le reiki est une pratique énergétique d’origine japonaise. Le praticien, ou transmetteur, appose ses mains sur le receveur, afin que celui-ci puisse puiser l’énergie reiki qui vient harmoniser et renforcer les processus internes.

Son fondateur, Mikao Usui (1865-1926), a été élevé dans la tradition bouddhiste. Curieux de toutes les spiritualités, il se lance dans une recherche spirituelle poussée… Lors d’une méditation de 21 jours, il atteint le satori, l’éveil selon la tradition zen. Il s’agit d’une expérience lors de laquelle le méditant accède à une compréhension profonde de l’existence. C’est alors qu’il comprend sa connexion avec une énergie universelle, qu’on appelle le reiki (du japonais rei, universel, et ki, énergie).

A la suite de sa méditation, il découvre qu’en posant ses mains sur son propre corps et ceux de ses proches, le processus naturel de guérison est accéléré ! L’énergie circule, apportant calme et clarté d’esprit.

Il emploie le reste de sa vie à apporter ce soin aux personnes qui le souhaitent, à former des praticiens et assurer la pérennité du savoir et de son éthique. Il forme ainsi plus de 2000 praticiens, et 19 Maîtres, capables eux-mêmes de transmettre la technique.

Rapidement, la pratique passe en Occident via la maîtrise de Madame Hawayato Takata (1900-1980), hawaïenne d’origine japonaise, 3e de la lignée, qui fait le pont avec les Etats Unis…

Idéogramme du reiki

Il est important de souligner que le reiki ne peut être assimilé à une forme de magie blanche. L’énergie canalisée ne peut en aucune manière être manipulée ou teintée par la personnalité, les compétences ou les intentions du praticien. Elle est absorbée par la personne demandeuse, selon ses besoins, et permet de la soutenir dans son évolution propre. Elle se fonde sur les principes universels de la vie, que nous connaissons déjà par l’expérience.

Si la transmission du reiki par les Maîtres se fait dans une certaine philosophie et une certaine éthique, il n’est pas nécessaire de croire à quoi que ce soit pour en bénéficier. De la même manière, le reiki ne remet en cause aucune religion.

Mikao Usui a simplement laissé cinq principes (gokai) pour guider ceux qui voulaient vivre dans la paix qu’apporte le reiki :

Kyô dake wa, ikaruna

Juste pour aujourd’hui, ne sois pas en colère,

Kyô dake wa, shinpai suna

Juste pour aujourd’hui, ne sois pas préoccupé,

Kyô dake wa, kansha shite

Juste pour aujourd’hui, montre de la gratitude,

Kyô dake wa, gyo o hage me

Juste pour aujourd’hui, travaille honnêtement sur toi-même,

Kyô dake wa, hito ni shinsetsu ni

Juste pour aujourd’hui, sois bienveillant avec les autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :